UQAC

Université du Québec à Chicoutimi

À titre d’institution d’enseignement supérieur, l’UQAC œuvre aux trois cycles d’études et est active en recherche/création.

Ce faisant : Elle assume une mission de transmission et de diffusion des connaissances en offrant un ensemble de programmes d’études qui s’adressent à des étudiants ayant des profils variés et intéressés par une formation initiale de qualité et une mise à jour continuelle de leur savoir, afin que ceux-ci soient en mesure de jouer un rôle de citoyens responsables dans une société en perpétuel changement.

Elle consacre, par la conduite d’activités scientifiques de haute qualité réalisées en partenariat avec le milieu, des efforts considérables à générer et à préserver la connaissance, contribuant ainsi à la formation de chercheurs dont la société entière a tant besoin. Jouant un rôle important en matière de production et de diffusion de la culture par les activités qu’elle réalise, elle enrichit ainsi la vie culturelle locale, régionale et extrarégionale.

Par le transfert des connaissances, elle partage avec les populations qu’elle dessert (Saguenay–Lac-Saint-Jean, Charlevoix, Côte-Nord, les communautés amérindiennes) et les organismes qui composent ces collectivités, les objectifs de développement et d’innovation exprimés par le milieu. En retour, par son insertion dans le milieu, l’UQAC devient un lieu de partage et de transfert des savoir-faire développés par les collectivités régionales concernées. Elle s’acquitte d’une mission particulière confiée par le législateur, soit celle de la formation des maîtres qui constitue, plus que jamais, une préoccupation essentielle de la société québécoise. Elle exerce, comme toutes les universités, une fonction de pensée critique par l’intermédiaire d’experts que sont ses professeurs. Ces ressources humaines, hautement qualifiées et compétentes dans leur domaine de formation, ont le devoir de penser, de réfléchir et de publier librement sur les problèmes et les grands enjeux sociaux constamment présents dans notre environnement. C’est là une caractéristique propre à l’université et, à ce point, fondamentale au développement ainsi qu’au devenir de la société qui, contrairement aux autres missions, ne peut être partagée avec d’autres partenaires. S’intégrant aux autres missions de l’université, la fonction critique prend appui sur la liberté intellectuelle, laquelle faisant partie de la tradition universitaire.

Intégrée à la fonction de professeur, la liberté universitaire constitue le fondement même de l’identité institutionnelle de l’université. Au terme de la définition de ces missions, il importe de réaffirmer l’importance de la contribution de l’UQAC au développement socio-économique, culturel, scientifique et technologique des régions du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de Charlevoix et de la Côte-Nord. À maintes reprises, l’Université a démontré la fécondité des retombées culturelles, scientifiques et socio-économiques qui lui sont attribuables. Dans une société du savoir avide de créativité et d’innovation, l’UQAC constitue, plus que jamais, un instrument essentiel au développement régional.

L’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) s’ouvre sur le monde et accueille, chaque trimestre, des étudiants originaires de 50 pays différents. Notamment, de l’Algérie, du Bénin, de la Chine, de la Côte d’Ivoire, de Djibouti, de la France, du Gabon, de Madagascar, du Mali, du Maroc, du Sénégal, de la Tunisie, ils sont près de 600, annuellement, à profiter d’un milieu d’études et de vie des plus dynamiques et enrichissants, en plus d’un choix de programmes varié à tous les cycles d’études. D’autre part, les étudiants de l’UQAC ont également la possibilité de vivre des expériences académiques outre-mer. En effet, plusieurs d’entre eux décident, chaque année, de poursuivre une partie de leur projet d’études à l’extérieur du Québec. Des bourses d’études sont d’ailleurs allouées à ceux qui souhaitent relever le défi des études à l’étranger.

L’UQAC exporte des programmes de formation en partenariat avec des universités situées en Asie, au Maghreb, en Afrique et en Amérique latine. Ils sont donc plusieurs étudiants, de partout dans le monde, inscrits dans des disciplines touchant les secteurs des sciences économiques et administratives, de l’informatique, de la gestion de projet, et ce, à différents cycles d’études. Enfin, la présence de notre bureau de l’international facilite le développement de nouveaux liens institutionnels à l’étranger, l’identification de sources de financement, l’élaboration de programmes d’échanges étudiants et de professeurs ainsi que l’assistance à l’exportation des programmes de formation. Pour toute information complémentaire : uqac.ca

Elle assume une mission de transmission et de diffusion des connaissances en offrant un ensemble de programmes d’études qui s’adressent à des étudiants ayant des profils variés et intéressés par une formation initiale de qualité et une mise à jour continuelle de leur savoir, afin que ceux-ci soient en mesure de jouer un rôle de citoyens responsables dans une société en perpétuel changement.

Elle consacre, par la conduite d’activités scientifiques de haute qualité réalisées en partenariat avec le milieu, des efforts considérables à générer et à préserver la connaissance, contribuant ainsi à la formation de chercheurs dont la société entière a tant besoin. Jouant un rôle important en matière de production et de diffusion de la culture par les activités qu’elle réalise, elle enrichit ainsi la vie culturelle locale, régionale et extrarégionale. Par le transfert des connaissances, elle partage avec les populations qu’elle dessert (Saguenay–Lac-Saint-Jean, Charlevoix, Côte-Nord, les communautés amérindiennes) et les organismes qui composent ces collectivités, les objectifs de développement et d’innovation exprimés par le milieu. En retour, par son insertion dans le milieu, l’UQAC devient un lieu de partage et de transfert des savoir-faire développés par les collectivités régionales concernées.

Elle s’acquitte d’une mission particulière confiée par le législateur, soit celle de la formation des maîtres qui constitue, plus que jamais, une préoccupation essentielle de la société québécoise.

Elle exerce, comme toutes les universités, une fonction de pensée critique par l’intermédiaire d’experts que sont ses professeurs. Ces ressources humaines, hautement qualifiées et compétentes dans leur domaine de formation, ont le devoir de penser, de réfléchir et de publier librement sur les problèmes et les grands enjeux sociaux constamment présents dans notre environnement. C’est là une caractéristique propre à l’université et, à ce point, fondamentale au développement ainsi qu’au devenir de la société qui, contrairement aux autres missions, ne peut être partagée avec d’autres partenaires. S’intégrant aux autres missions de l’université, la fonction critique prend appui sur la liberté intellectuelle, laquelle faisant partie de la tradition universitaire. Intégrée à la fonction de professeur, la liberté universitaire constitue le fondement même de l’identité institutionnelle de l’université.

Au terme de la définition de ces missions, il importe de réaffirmer l’importance de la contribution de l’UQAC au développement socio-économique, culturel, scientifique et technologique des régions du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de Charlevoix et de la Côte-Nord. À maintes reprises, l’Université a démontré la fécondité des retombées culturelles, scientifiques et socio-économiques qui lui sont attribuables. Dans une société du savoir avide de créativité et d’innovation, l’UQAC constitue, plus que jamais, un instrument essentiel au développement régional.

L’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) s’ouvre sur le monde et accueille, chaque trimestre, des étudiants originaires de 50 pays différents.

Notamment, de l’Algérie, du Bénin, de la Chine, de la Côte d’Ivoire, de Djibouti, de la France, du Gabon, de Madagascar, du Mali, du Maroc, du Sénégal, de la Tunisie, ils sont près de 600, annuellement, à profiter d’un milieu d’études et de vie des plus dynamiques et enrichissants, en plus d’un choix de programmes varié à tous les cycles d’études. D’autre part, les étudiants de l’UQAC ont également la possibilité de vivre des expériences académiques outre-mer. En effet, plusieurs d’entre eux décident, chaque année, de poursuivre une partie de leur projet d’études à l’extérieur du Québec. Des bourses d’études sont d’ailleurs allouées à ceux qui souhaitent relever le défi des études à l’étranger.

L’UQAC exporte des programmes de formation en partenariat avec des universités situées en Asie, au Maghreb, en Afrique et en Amérique latine. Ils sont donc plusieurs étudiants, de partout dans le monde, inscrits dans des disciplines touchant les secteurs des sciences économiques et administratives, de l’informatique, de la gestion de projet, et ce, à différents cycles d’études.

Enfin, la présence de notre bureau de l’international facilite le développement de nouveaux liens institutionnels à l’étranger, l’identification de sources de financement, l’élaboration de programmes d’échanges étudiants et de professeurs ainsi que l’assistance à l’exportation des programmes de formation.